« Si nous ne sauvons pas les océans, nous ne nous sauverons pas nous-mêmes. Si les océans meurent, nous mourrons. Voilà mon seul message ». Paul Watson

L’enjeu le plus important pour notre planète aujourd’hui est de protéger et conserver la biodiversité des océans. Je ne pense pas que les gens réalisent à quel point notre relation aux océans est intime. Non seulement ils sont l’essence de toute vie et contrôlent notre climat, mais la vie ne pourrait tout simplement pas exister sans des océans en bonne santé. (…) Si les océans meurent, alors les civilisations s’écroulent et nous mourons tous. Nous ne pouvons vivre sur cette planète sans les océans.

 

A la base la chaîne alimentaire des océans, il y a le plancton. Il s’agit de nourriture microscopique qui flotte dans l’eau de mer. Cette nourriture est mangée par les tous petits poissons qui eux-mêmes servent de nourriture à des poissons plus gros. Ces poissons sont alors mangés par des poissons encore plus gros. Et ainsi de suite jusqu’à arriver en haut de la chaîne avec le requin.

La mer est auto-suffisante pour nourrir ses protégés. Rien ne s’y perd. Par exemple, lorsque les animaux meurent, leurs corps serviront de garde-manger aux autres habitants de la mer.

Aussi, si nous prenons le schéma à l’envers, cela équivaut à dire que si il n’y a plus de requins pour manger des gros poissons qui eux même mangent des poissons un peu moins gros qui eux même mangent des petits poissons qui eux même mangent le plancton, alors tout ce petit monde disparaîtra.

schema-chaine-alimentaire-oceans

 

Depuis plus de 400 millions d’années, l’animal se trouvant en haut de la chaine alimentaire des océans est le Requin. Le requin est un prédateur, sa fonction est de réguler les autres espèces et organismes marins vivants, ce qui le rend essentiel. Si nous tuons les requins, c’est tout l’éco système marin qui en subira les conséquences par des dérèglements anormaux et non naturels.

Aujourd’hui, les dérèglements climatiques et la surpêche de requins sous toutes ses formes laissent apparaître déjà des phénomènes marins inexistants auparavant. Des saisons migratoires déréglées, des espèces en voie de disparition qui en amènent d’autres sans que nous le sachions, des espèces néfastes qui prolifèrent car ils n’ont quasiment plus de prédateurs etc….Tous ces changements contribuent à la disparition de nos océans et nous mènent droit à notre propre perte.

Parce que le requin ne fait pas partie du quotidien de milliers dans gens, personne ne prête attention à sa disparition lente et certaine. Lorsque le requin ne pourra plus assurer sa fonction au sein de nos océans, il sera alors trop tard pour réagir. Plus de requins = modification de l’écosystème marin = conséquence immédiate sur le plancton, responsable de la moitié de l’oxygène nécessaire à l’homme et à la terre = disparition des océans et de l’espèce humaine.

Il est temps de se réveiller !

 

Le saviez vous ? Il faut 10 000 kilos de plancton pour fabriquer 1 kg de requin

Vous souhaitez en savoir plus, devenir acteur de la protection de nos océans via la protection des requins, être capable de mieux les connaître afin d’aider à prévenir leur disparition ?

Se sentant 100% concerné par ce drame qui se trame, l’éradication injuste et inacceptable des animaux les plus fascinants au monde, O’Blue Diving en partenariat avec l’association Shark Guardian vous propose des conférences et des études de cas lors de vos séjours croisières aux Similan.

Pour en savoir plus, rendez vous au menu Shark Guardian / croisières-conférences